NAVIGATION

TRENDING POSTS

1 Santé

Meyko : le compagnon des kids asthmatiques

2 Vidéos

Les dessins animés de notre enfance (années 80)

3 Vidéos

Top 5 des lieux abandonnés

Le doudou et le pouce : comment arrêter ?

Le doudou et le pouce : comment arrêter ?

Comment assurer cette transition de la manière la plus douce possible ?

Nous avions vu dans un précédent article que sucer son pouce est pour le bébé un besoin instinctif jusqu’à ce qu’il ait entre 18 et 21 mois. Ensuite, ce besoin devient « consolateur », au même titre que le doudou, qui permet à l’enfant de se sentir bien en l’absence de ses parents.

Il est conseillé aux parents de rapidement faire arrêter à leur enfant de sucer son pouce, généralement avant qu’il ne commence à aller à l’école, afin qu’il n’abime pas sa dentition. Le doudou, lui, est généralement déconseillé à partir de 8 ans.

Le rôle du parent est donc de faire en sorte que son enfant arrête de sucer son pouce et d’utiliser son doudou aux âges généralement conseillés. Mais comment assurer cette transition de la manière la plus douce possible ?

 

Le pouce

Le premier réflexe à avoir si votre enfant suce encore son pouce après ses 4 ans est d’en chercher la cause. Comprendre pourquoi votre enfant agit ainsi vous permettra de mettre le doigt plus facilement sur une solution. Par exemple, si votre enfant suce son pouce lorsqu’il est fatigué, le coucher ou lui faire faire une sieste l’amènera à arrêter de sucer son pouce. L’impliquer dans

Une solution à très court-terme consisterait à trouver un substitut au pouce, comme une glace, une sucette ou même de l’eau. Il ne faudrait toutefois pas que votre enfant remplace cette mauvaise habitude par une autre, alors ne lui donnez pas systématiquement une sucrerie lorsqu’il suce son pouce.

Sinon, vous pouvez faire en sorte de couvrir le pouce de votre enfant avec un pansement ou un gant afin de lui enlever l’envie de le sucer, comme le ferait une personne mettant du vernis sur ses ongles pour arrêter de les ronger. D’ailleurs, rien ne vous empêche d’utiliser ce type de vernis amer sur ses pouces, même si cela doit être une solution de dernier recours.

N’hésitez pas à proposer à votre enfant un maximum d’activités nécessitant l’usage de ses deux mains : bricolage, cuisine, construction, sport collectif… Ainsi occupé, l’enfant n’aura pas l’occasion de sucer son pouce.

Une manière efficace de lui faire arrêter de sucer son pouce est de fonctionner par la récompense et l’encouragement. Par exemple, vous pouvez marquer chaque jour du calendrier où votre enfant ne suce pas son pouce, et lui offrir une petite surprise lorsqu’il aura atteint un certain nombre de jours sans le faire. Félicitez-le lorsqu’il réussit, mais ne l’enfoncez pas lorsqu’il échoue, cela pourrait créer chez lui un blocage.

Il faut savoir que nombre d’enfants continuent à sucer leur pouce tard car cela leur apporte du réconfort. Un doudou pourrait être un excellent substitut au pouce et apporter douceur et appui à l’enfant.

 

Le doudou

Le doudou, s’il est un excellent substitut au pouce et à l’absence momentanée des parents, doit cependant être arrêté à partir d’un certain âge (on conseille 8 ans) pour favoriser l’autonomie de l’enfant.

De la même manière que le pouce, le doudou ne pas être interdit de façon autoritaire à l’enfant, la transition doit se faire en douceur si l’on veut que l’enfant s’en détache facilement.

Pour commencer, et afin d’opérer la transition avec délicatesse, procédez par étapes. Au départ, commencez par n’accepter le doudou que dans certains contextes : le soir, pendant la sieste, devant la télé, mais par exemple pas en dehors de la maison. Peu à peu, limitez le doudou à de moins en moins de situations, en fonction de la capacité de votre enfant à s’en séparer. Il devrait progressivement s’habituer à se passer de son doudou, allant peut-être jusqu’à s’en débarrasser de son plein gré.

Si malgré vos efforts, votre enfant ne parvenait pas à s’habituer à vivre sans doudou sans que cela soit vécu comme un traumatisme, envisagez de lui faire consulter un pédopsychiatre qui l’aiderait à lui faire comprendre qu’il doit grandir et se débarrasser de son doudou.

Top