NAVIGATION

TRENDING POSTS

1 Santé

Meyko : le compagnon des kids asthmatiques

2 Vidéos

Les dessins animés de notre enfance (années 80)

3 Vidéos

Les animaux les plus insolites

La fessée : c’est grave ?

La fessée : c’est grave ?

Débat sensible, n’est-ce pas… Beaucoup d’entre vous ont reçu, enfants, au moins une fessée d’un de leur parent. Chacun peut même bien souvent se souvenir de ce fameux instant. Qui nous l’a donnée, à quel âge et pour quelle bêtise.

On se dit « Je n’en suis pas mort, ça m’a marqué l’esprit, j’ai compris que j’étais allé trop loin. » Alors pourquoi remettre en question aujourd’hui ces « techniques » d’autorité qui ont fait leurs preuves sur nos petites fesses d’enfants ?

sad-child-1380992376r5a

Aujourd’hui, le débat est clos, ou presque, car c’est le Parlement qui a voté en décembre dernier pour l’interdiction de tout recours aux violences corporelles. Depuis le 1er janvier 2017, il est donc interdit de donner une fessée (ou tout autre correction de ce type) à son enfant.

Les études ont montré que les enfants ayant subi des corrections physiques développent plus d’agressivité physique à leur tour. En effet, l’enfant reproduit naturellement ce qu’il vit dans son cocon familial. Si, pour se faire entendre, vous devez lui donner une fessée, alors il comprendra à son tour que, pour se faire entendre, il faut le montrer physiquement.

Cependant, vous en conviendrez, ce n’est pas le cas de tous les enfants, et une forte majorité des petits ont déjà reçu une petite claque sur les fesses sans pour autant être des enfants agressifs. Il faut se dire que si nous nous souvenons nous mêmes d’avoir reçu une fessée petits, c’est qu’elle a été placée « au bon moment », et généralement une seule fois. C’est pour cela que l’on s’en souvient.

Tout est une question de raisonnement et de sensibilité sur ce sujet. Dans tous les cas, une chose est certaine, la violence physique n’est pas une réponse, ni une solution à un problème de comportement. Cela vous soulagera sur l’instant, surprendra l’enfant, mais n’aura aucun bénéfice sur le long terme. C’est donc inutile, et peut devenir dangereux, car on sait que cela dérape dans de nombreux foyers, où les enfants subissent des violences chaque jour.

Aller, une bonne séance de sport pour se défouler, et vous serez zens devant vos enfants hurlants à travers la maison !

Top